28 soutiens africains au Maroc et sa cause sahraouie

Jan 23, 17 28 soutiens africains au Maroc et sa cause sahraouie

La dernière tournée du Roi Mohammed Vi en Afrique a été fructueuse. Le Royaume cherche à réintégrer l’Union africaine (UA) après l’avoir quitté en 1984 suite à conflit d’intérêts avec les autres Etats membres au sujet de la propriété du Sahara Occidental. Il s’agit en vérité d’un plan national entrepris par le gouvernement marocain en vue de soigner ses relations dans son continent. A l’aide de l’expertise de ses conseillers comme Mounir Majidi, Mohammed VI cherche à entreprendre un modèle de développement global où son pays serait le leader de la croissance africaine.

Un retour conditionne ?

La cause principale derrière la sortie du Maroc de l’Union africaine en 1984 est la reconnaissance de cette dernière de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), l’Etat proclamé par le Front Polisario qui se dit propriétaire du territoire du Sahara occidental. Le 17 juillet 2016 à Kigali où se tenait le 27ème sommet de l’UA, le Souverain marocain a annoncé l’intention de son pays de retrouver sa place, alors que la RASD en est toujours membre.

Pourtant, le Maroc a toujours mis la condition de l’exclusion de la RASD pour retourner à l’UA. Pour plusieurs analystes politiques, la décision du Royaume d’« oublier » l’existence de ce membre dans l’organisation africaine n’est qu’une méthode pour faciliter la gestion de ses droits et intérêts en étant à l’intérieur de l’union. Une optique confirmée par Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères marocaines, en justifiant le retour du Maroc à l’UA dans ces conditions : « Chaque chose en son temps ».

28 pays soutiennent le Maroc

La tournée africaine du Roi Mohammed VI a bien porté ses fruits. En effet, le choix des pays à visiter ne venait pas du hasard. Le roi a choisi de se rapprocher des gouvernements qui soutiennent la cause du Sahara occidental et que leur position pourrait changer. Il a ainsi visité le Nigeria, la Tanzanie, l’Ethiopie et plusieurs autres pays en vue d’accomplir des accords politiques.

Depuis l’annonce du Royaume de vouloir réintégrer l’UA. 28 pays ont annoncé leur soutien au Maroc. Ce nombre est assez pour que les marocains retrouvent leur place dans l’organisation africaine, mais il reste insuffisant pour mener une modification de son acte constitutif afin de « suspendre » la RASD.   Cependant, ces pays ont déposé une motion pour appeler à la « suspension » de cette république.