28 soutiens africains au Maroc et sa cause sahraouie

Jan 23, 17 28 soutiens africains au Maroc et sa cause sahraouie

La dernière tournée du Roi Mohammed Vi en Afrique a été fructueuse. Le Royaume cherche à réintégrer l’Union africaine (UA) après l’avoir quitté en 1984 suite à conflit d’intérêts avec les autres Etats membres au sujet de la propriété du Sahara Occidental. Il s’agit en vérité d’un plan national entrepris par le gouvernement marocain en vue de soigner ses relations dans son continent. A l’aide de l’expertise de ses conseillers comme Mounir Majidi, Mohammed VI cherche à entreprendre un modèle de développement global où son pays serait le leader de la croissance africaine.

Un retour conditionne ?

La cause principale derrière la sortie du Maroc de l’Union africaine en 1984 est la reconnaissance de cette dernière de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), l’Etat proclamé par le Front Polisario qui se dit propriétaire du territoire du Sahara occidental. Le 17 juillet 2016 à Kigali où se tenait le 27ème sommet de l’UA, le Souverain marocain a annoncé l’intention de son pays de retrouver sa place, alors que la RASD en est toujours membre.

Pourtant, le Maroc a toujours mis la condition de l’exclusion de la RASD pour retourner à l’UA. Pour plusieurs analystes politiques, la décision du Royaume d’« oublier » l’existence de ce membre dans l’organisation africaine n’est qu’une méthode pour faciliter la gestion de ses droits et intérêts en étant à l’intérieur de l’union. Une optique confirmée par Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères marocaines, en justifiant le retour du Maroc à l’UA dans ces conditions : « Chaque chose en son temps ».

28 pays soutiennent le Maroc

La tournée africaine du Roi Mohammed VI a bien porté ses fruits. En effet, le choix des pays à visiter ne venait pas du hasard. Le roi a choisi de se rapprocher des gouvernements qui soutiennent la cause du Sahara occidental et que leur position pourrait changer. Il a ainsi visité le Nigeria, la Tanzanie, l’Ethiopie et plusieurs autres pays en vue d’accomplir des accords politiques.

Depuis l’annonce du Royaume de vouloir réintégrer l’UA. 28 pays ont annoncé leur soutien au Maroc. Ce nombre est assez pour que les marocains retrouvent leur place dans l’organisation africaine, mais il reste insuffisant pour mener une modification de son acte constitutif afin de « suspendre » la RASD.   Cependant, ces pays ont déposé une motion pour appeler à la « suspension » de cette république.

 

read more

La Cop 22 et l’implication de la societe civile africaine

Le Maroc est le pays qui accueille le sommet universel sur le climat pour cette édition de la Cop. La Cop 22 se tiendra à Marrakech et elle vise la concrétisation de l’Accord de Paris. Pour atteindre cet objectif, le comité de pilotage de la COP 22 a cherché à sensibiliser la société civile marocaine et à assurer sa participation à ce rendez-vous écologique.

 L’accord de Paris

accord-cop-21

L’Accord de Paris est un accord historique, qui a été conclu à Paris, après une vingtaine de conférences de parties sur le climat. Cet accord ambitionne de contenir le réchauffement de climat à un seuil inférieur à 2 degrés Celsius. Son application exige la ratification de 55 pays signataires qui totalisent 55 % des émissions de gaz à effet de serre.

Cet accord universel sur le climat a été ratifié par les états unis et la chine qui totalisent 38% des émissions de gaz à effet de serre. « L’engagement de ces deux pays aussi importants va créer une dynamique positive qui peut entraîner le Canada, l’Australie ou l’Inde. », a précisé, Ségolène Royale, ministre de l’environnement et présidente de la COP 21.

La COP 22 a Marrakech

cop223-marrakech

Le Maroc l’un des pays les plus écologique au monde a été choisi pour accueillir cette édition de La COP. Du 7 au 18 Novembre, Marrakech deviendra le centre du monde.

Pour organiser cette rencontre écologique, le Maroc a fait appel à un groupe de sociétés dont Agence publics de Gérard Askinazi. Agence publics, est une grande boite spécialisée dans l’organisation évènementielle à l’échelle internationale, son directeur M. Askinazi  (cliquez ici pour voir son profil) a organisé la cérémonie de l’inauguration du canal de suez et les festivités de 70ème anniversaire de l’UNESCO.

Le gouvernement marocain a également aménagé un site de 25 hectares, Bab Ighli pour accueillir 25000 à 35000 participants. Le site a été réparti en 4 zones : zone bleue géré par l’ONU, une zone rencontres de travail, zone innovations et zone société civile.

Dans le cadre de la COP22, le Maroc a lancé un nombre de projets verts comme la mise en circulation de 30 bus électriques, des parcs écologiques et la station NOOR à Ouarzazate.

 

Societe civile africaine et COP 22

caf

Le comité de pilotage de la COP 22 a cherché à impliquer la société civile africaine (le Cameroun, l’Afrique du Sud, l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Nigéria, l’Ouganda, la République démocratique du Congo, le Rwanda, le Soudan, le Swaziland et la Tanzanie), en renforçant leur rôle dans cette édition de La COP.

« Il y a plusieurs raisons à ce qu’il y ait une forte participation de la société civile africaine à la COP22 de Marrakech. D’abord, l’Afrique, comme les Etats insulaires, est le continent le plus menacé par les changements climatiques. Il s’agit également d’une COP qui se tient au Maroc et donc sur le continent africain. Le Maroc a la ferme volonté de faire de la COP22 une COP des « Sud » d’une manière générale. Nous voulons écouter cette société civile africaine, voir quelles sont ses priorités pour la COP22 et quelles sont ses attentes pour l’accueillir au mieux et faire entendre d’une manière forte sa voix à Marrakech d’autant plus que se tiendra à Marrakech la première édition du Sommet de haut niveau entre les acteurs non étatiques et les Etats », a déclaré Driss El Yazami, chef du pôle Société civile.

read more

Le Belgique rétabli les contrôle aux frontières.

Des barrages filtrant des policiers en factions la frontière belge n’avaient pas connu ça depuis bien longtemps, les contrôles aux frontières ont donc été rétablis la décision a été prise en urgence, car le pays craint un afflux de migrant en provenance de calais.

La décision est inédite et radicale 290 policiers belges postés à la frontière, ils inspectent les coffres et arrêtent chaque véhicule. Plusieurs migrants ont été interceptés dans des bus venant de Dunkerque. Les policiers leur proposent de demander l’asile en Belgique, mais les migrants refusent systématiquement. Les autorités belges les remettent dans un bus direction la France, selon le gouvernement belge, ils sont de plus en plus nombreux a traverser la frontière depuis l’annonce de l’évacuation du camp de calais.

Petit à petit, les migrants quittent calais depuis Dunkerque, ils traversent la frontière en bus 22 km jusqu’a la Panne en Belgique. La plus parts ne reste pas en Belgique après la Panne, ils rejoignent Furnes ou Zeebruges, leurs objectifs, grimper dans de camions et atteindre l’Angleterre en ferry. Pour l’heure, ces contrôles ne son mis en place que sur certain tronçons.

C’est une première en 21 ans depuis l’entrée en application de l’espace Schengen et ça durera le temps qu’il faudra selon le ministre de l’Intérieur belge qui ne cache pas son objectif, évité tout simplement que naisse une jungle bis aux abords du port de Zeebruges et que pousse des campements de migrant sur la cote belge alors que la saison touristique va bientôt démarrer.

Ce n’est pas le premier coup d’éclat de l’autorité belge à l’encontre des migrants puis qu’il y a tout juste trois semaines l’équivalent du préfet de la région de Bruges à demander aux habitants de ne pas nourrir les migrants, faute de quoi, d’autre viendrons. La Belgique allonge alors la liste des six pays qui ont rétabli les contrôles aux frontières dont la France, l’Allemagne et l’Autriche.

read more