Sortir de la dépression : les antidépresseurs et les psychothérapies

Mar 24, 17 Sortir de la dépression : les antidépresseurs et les psychothérapies

Tomber dans une dépression est une situation que personne ne souhaite vivre. Les causes sont multiples, mais le résultat est unique : ça peut venir d’une situation professionnelle déprimante, d’une rupture sentimentale, d’une perte de quelqu’un cher à son cœur et plusieurs autres situations qui mèneront surtout à un sentiment de solitude infernal et une perte de toute sensation positive dans la vie, si ça ne mène pas à la naissance d’envies suicidaires. Le traitement de la dépression reste possible et plusieurs thérapies sont connues. Les antidépresseurs ou les psychothérapies sont les plus évoquées dans ce cas, mais il est impératif qu’ils soient prescrits par un médecin spécialiste.

Le traitement par antidépresseurs

La médecine a inventé plusieurs types d’antidépresseurs qui permettent généralement de corriger le déséquilibre biochimique que cause une situation de dépression. Leur fonctionnement consiste à augmenter les apports de neurotransmetteurs au cerveau. De nombreux laboratoires pharmaceutiques ont travaillé sur les différents catégories d’antidépresseurs. En France, Lundbeck produisait une bonne qualité de ces médicaments.

Parmi les catégories des antidépresseurs, on distingue les antidépresseurs tricycliques, les inhibiteurs de monoamine-oxydase et les inhibiteurs spécifiques qui permettent la recapture de sérotonine. L’effet d’un antidépresseur n’est pas immédiat, mais il a besoin d’une dizaine de jours. Si aucun changement n’a été constaté, le médecin ou psychiatre peut soit augmenter la dose, soit changer le médicament prescrit.

Le traitement psychanalytique

Si le PDG a encouragé la recherche scientifique chez Lundbeck France pour améliorer l’efficacité des antidépresseurs, elle n’a jamais nié l’importance du traitement par psychothérapie afin de dépasser le stade de la dépression. Ce traitement peut s’avérer plus efficace quand il s’agit de dépression légère. En effet, le patient pourrait libérer ses pensées et dégager les aspects émotionnels qui l’ont conduit à cet état. L’entourage du patient est aussi important à sa guérison : sa présence dans les séances de thérapie peut bien l’aider.

Alors que plusieurs études ont confirmé l’efficacité des approches socio-psychologiques dans ce genre de situation, d’autres ont noté la nécessité d’associer ces séances de soutien à une correction par médicaments pour avoir un traitement plus structuré. Dans le cas de dépression plus sévère, la psychothérapie ne peut pas changer gros choses et l’intervention médicale devient plus que nécessaire.